Observation des oiseaux

Nanti de parcs naturels et de zones humides, le Kenya est une destination par excellence pour le safari-photographique des oiseaux.

Kenya, une terre de safari accueillant près de 1 100 espèces d’oiseaux

Le Kenya abrite une biodiversité unique au monde à laquelle on s’attache facilement. Lions, buffles, girafes au cou démesuré, zèbres des plaines, rhinocéros… Le Kenya marque aussi les esprits pour son avifaune remarquable. La foule de flamants roses peuplant le lac Nakuru, les pélicans blancs, les oiseaux soleils qui volètent de branche en branche, les étourneaux au plumage éclatant, les aigles-pêcheurs, agiles aussi bien dans les airs que sur l’eau, les calaos au bec courbe coloré… La liste est inépuisable ! Le recensement officiel fait état de 1 100 espèces d’oiseaux, dont quelques-unes sont endémiques et menacées. Que vous soyez un amateur ou un professionnel d’ornithologie, vous trouverez votre bonheur lors d’un séjour safari au Kenya.

Coup de projecteur sur l’avifaune kenyane

Il convient de distinguer une dizaine d’oiseaux endémiques qui prospèrent uniquement dans les forêts tropicales du Kenya :

L’alouette de Williams ou Mirafra williamsi, dont le cri résonne dans le parc national de Marsabit ;

L’apalis des Taita ou Apalis fuscigularis, un oiseau à longue queue qui se reconnaît facilement par sa livrée gris brun, avec une tâche noire à la gorge et gris pâle sur le ventre ;

Le cisticole de la rivière Tana ou Cisticola restrictus, une fauvette qui se plaît dans les arbustes. Les ornithologues la soupçonnent de hanter les forêts de Somalie. Mais jusqu’à preuve du contraire, l’endémisme de l’espèce revient au Kenya ;

Le Cisticola aberdare, une fauvette lilliputienne, mesurant à peine 15 cm à l’âge adulte, friande de mouches et de scarabées ;

- La longue griffe de Sharpe ou Hemimacronyx sharpei ;

Le Zosterops silvain ;

Le Zosterops kikuyuensis ;

Le Turdoides hindei ;

Le Turdus helleri ;

- Le tisserin de Clarke ou Ploceus golandi, au plumage jaune caractéristique.

La Vallée du Grand Rift

Dans le nord du Kenya, la Vallée du Grand Rift se classe en tête des meilleurs endroits au monde pour observer les oiseaux. Cette région mythique, où résident les Massai et leurs buffles domestiques, est enserrée de tours de granit. De vastes zones humides arrosent les chaînes de montagnes : Lac Turkana, le lac Nakuru, le lac Naivasha, le lac Longonot, etc. Chaque été, nombre d’échassiers migrateurs s’y donnent rendez-vous pour se ravitailler.

Force est de noter que les lacs de la vallée du Rift sont déclarés sites Ramsar eu égard à leur importance mondiale dans la survie, l’alimentation et la reproduction des oiseaux. Le ballet des flamants roses sur le lac Nakuru est un ravissant spectacle auquel tout ornithologue rêve d’assister. Leur plumage éclatant anime la nappe d’eau et donne vie au paysage. Le lac Bogoria accueille pareillement près d’un million de flamants nains et de taille normale.

Plus que jamais, la vallée du Grand Rift allie l’observation d’oiseaux exotiques à un safari-photographique des Big Five. Les vacanciers en famille trouveront parfaitement leur compte au Crescent Island Game Sanctuary, niché au sud du lac Naivasha. Cette réserve privée présente l’avantage de n’abriter aucun animal dangereux. Des troupeaux de singes et d’herbivores ongulés partagent l’île avec nos amis à plumes.

La réserve nationale de Samburu

La vie sauvage explose dans ce jardin secret de la Vallée du Rift qu’est la réserve de Samburu. Elle partage ses limites avec les parcs nationaux de Shaba et de Buffalo Springs. Après le lac Nakuru, c’est sans doute la meilleure destination ornithologique du Kenya. Et pour cause, pas moins de 450 espèces d’oiseaux y trouvent abri et nourriture, dont quelques-unes en danger critique d’extinction, comme le gypaète à tête blanche. Excepté l’avifaune, un nombre considérable de mammifères se disputera votre objectif, incluant les éléphants, les léopards, les lions et les chiens sauvages.

Le lac Victoria

Se promener sur le lac Victoria est un bonheur pour les amoureux d’oiseaux. Découvert par Speke, le plus grand lac d’Afrique fourmille de poissons, de crustacés, de jeunes tortues et de mollusques. Des milliers d’oiseaux se font un festin de ces proies faciles. Ils colonisent les marais à papyrus. On peut distinguer le bec-en-sabot du Nil, le gobe-mouche des marais et le gonolek à papyrus qui fréquentent ordinairement les berges. Les eaux plus profondes sont côtoyées par de grands oiseaux, à l’exemple des cormorans, des hérons et des aigrettes. Si vous êtes de passage dans l’ouest du Kenya et manifestez l’envie d’observer les oiseaux, filez en direction du lac Victoria.

La forêt de Kalacha

Au sud du Kenya, la Forêt de Kalacha passe pour être un sanctuaire d’oiseaux. Des excursions en bateau sont organisées pour traquer les oiseaux au milieu des mangroves et des marais salants. Même si ce n’est pas votre priorité, vous pourrez visiter une ferme de crevettes et partager un plat de fruits de mer avec les pêcheurs. L'observation des oiseux peut être combiné à une sortie plage à Malindi, une station balnéaire familiale. Une expérience inoubliable !

12 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Carlo de "Galago Expeditions". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 0984579518